Thérapie individuelle : la psychanalyse active

En psychanalyse active, le thérapeute et le patient sont dans l’interaction. Même s’ils sont dans un face à face, ils travaillent ensemble, en coopération.

L’interaction est au service de  « l’activation » c’est-à-dire ce processus de retour à la conscience de sensations anciennes, de conflits intériorisés, et des images oubliées.

Cependant, ils cherchent ensemble. Le patient apporte son matériau (son expression, ses associations, ses souvenirs, ses rêves) , et le thérapeute mobilise son écoute, sa technique et ses propres associations.

Il n’y a pas de « sachant », ni de conseils pour déséquilibrer la relation. Mais plutôt une coopération. L’analysant est autonome et fait ses propres choix.

Pourtant, le psychanalyste ne reste pas en silence, ni en retrait. Au contraire, il intervient pour amplifier les émotions revécues, le questionnement, et les associations. Il active la mémoire émotionnelle et l’inconscient.

Pour activer, le thérapeute peut proposer de représenter une difficulté, ou une situation vécue avec la technique du psychodrame.

S’engager dans une psychanalyse active, c’est décider de cheminer vers la liberté.

Les commentaires sont clos.